The eFax Blog

Les mains-d’œuvre hybrides sont-elles là pour durer ? Résultats d’une recherche menée sur des décideurs clés

8 juillet 2021 - by eFax

Depuis l’apparition de la pandémie, la plupart des employés de l’UE qui travaillaient auparavant dans des bureaux ont été contraints de travailler de chez eux. Le basculement majeur vers le travail à distance a été rendu possible par le développement des outils technologiques, comme les services de fax en ligne et les applications de vidéoconférence, qui ont fourni toutes les fonctionnalités utilisées lors du travail en présentiel, avec souvent plus d’avantages encore. Maintenant que de nombreuses entreprises sont désormais en mesure de faire revenir les talents sur le lieu de travail, l’étape suivante consiste en premier lieu à se demander où la main-d’œuvre sera basée sur le long terme. eFax a interrogé des responsables informatiques britanniques sur le modèle de main-d’œuvre hybride. Voici les résultats :

Transition vers un modèle de travail hybride

working at home

Les initiatives de transformation numérique ont permis aux organisations de faire basculer une grande partie de leur main-d’œuvre vers le travail à distance. Les télécopieurs de bureau ont été remplacés par des services de fax en ligne, tandis que les visioconférences se sont substituées aux réunions en personne, permettant aux employés de travailler à distance sans limitation. Cela a très bien fonctionné, et plus de trois quarts (76 %) des décideurs informatiques britanniques ont même déclaré que leurs entreprises auraient pu effectuer leur transition vers une main-d’œuvre hybride plus tôt, s’ils avaient été conscients des avantages et des inconvénients du passage à un modèle de travail hybride, avant le début de la pandémie.

Les entreprises devraient-elles continuer à offrir la flexibilité de travailler à distance après la pandémie ?

Malgré le succès de ce nouveau mode de travail, les entreprises ne préféreraient-elles pas que leurs employés soient de retour au bureau, sous leur regard vigilant ? Qu’est-ce qui empêche les entreprises de forcer les employés à retourner au bureau lorsque les restrictions sont entièrement levées ? Dans un contexte où la plupart des employés sont désormais habitués à la flexibilité de pouvoir travailler à distance, et que de nombreux employeurs proposent désormais cette possibilité à long terme, les entreprises qui n’offrent pas une telle flexibilité risquent de décourager leurs effectifs et sembler peu attractives pour les futurs talents. La moitié des décideurs informatiques britanniques (51 %) estiment que si l’entreprise ne permet pas la mise en place d’une main-d’œuvre hybride, elle risquera d’être incapable d’attirer et de retenir des talents ; plus d’un tiers (38 %) pensent qu’elle sera alors dans l’incapacité de s’adapter à la vie de famille. Un autre tiers des décideurs (34 %) pensent que cela pourrait favoriser une culture de désengagement parmi les employés. 

Il semble évident que les entreprises ont profité du succès d’un modèle de main-d’œuvre hybride, rendu possible par leurs initiatives de transformation numérique. Même si de nombreux employés choisiront peut-être de retourner au bureau, la possibilité de travailler à distance est une excellente option pour ceux qui souhaitent y avoir recours. La main-d’œuvre hybride est là pour durer.


 

Back to Blog